Grand Est
Virginie Laurent
Fondatrice de Morphea Design, Reims

Entourez-vous, battez-vous, enfoncez les portes s’il le faut pour vous faire entendre.

Portrait complet de Virginie Laurent

  Grand Est
Virginie Laurent
Fondatrice de Morphea DesignReims

Entourez-vous, battez-vous, enfoncez les portes s’il le faut pour vous faire entendre.

La passion pour le graphisme avec Morphea Design de Virginie Laurent

Jeune entrepreneure dans la Marne, Virginie Laurent a créé Morphea Design pour accompagner les entreprises dans le développement de leur communication visuelle. Elle déploie son talent et sa passion pour les arts créatifs en imaginant des supports visuels originaux à l’image des entreprises qui font appel à elle.

 

Comment as-tu eu l’idée de te lancer dans le graphisme ?

 

Je n’ai découvert cet univers que vers l’âge de 20 ans. Avec un BTS « Assistante de gestion PME-PMI » en poche, j’ai entendu parler du graphisme au détour de portes ouvertes d’un lycée. Je m’intéressais déjà à l’illustration et au dessin, mais je n’avais jamais osé développer ce côté créatif. Cette rencontre inattendue m’a permis de changer de voie et de reprendre des études dans le graphisme.

 

Qu’est-ce qui te fait vibrer au quotidien dans ton activité ?

 

J’adore imaginer puis créer et concevoir un univers. Je me sens libre dans l’acte créatif ! Bien sûr, je m’adapte à mes client·e·s pour leur proposer des créations qui correspondent à leurs attentes. J’ai aussi soif d’apprendre toujours plus et d’enrichir mes connaissances pour m’améliorer. Il y a également un côté relationnel que j’aime beaucoup dans le freelancing. Les échanges avec les client·e·s et les partenaires me font grandir.

 

Pourquoi as-tu choisi le chemin de l’entrepreneuriat ?

 

Pendant mes études, j’ai découvert le statut d’indépendant. À ce moment-là, je ne pensais pas que c’était accessible pour moi et j’étais plutôt dans l’optique d’occuper un poste en entreprise. J’ai commencé comme salariée puis j’ai eu des demandes de personnes de mon entourage pour de la création de logos et de sites web.

Je ne me sentais pas à ma place dans le monde de l’entreprise et des collectivités. J’ai toujours eu du mal à rentrer dans les cases. Je fais aussi partie de cette génération qui veut évoluer professionnellement dans un environnement sain. L’entrepreneuriat est beaucoup plus prenant et incertain, mais je me sens vivante et libre, ça n’a pas de prix ! Je choisis mes client·e·s et mon travail a un sens. Je sais à quoi sert l’argent que je gagne et je m’organise comme je veux.

 

As-tu bénéficié de soutiens au sein de ton territoire quand tu t’es lancée ?

 

J’ai toujours eu l’habitude de me débrouiller seule et je n’ai donc sollicité aucune aide au niveau territorial. Le métier de graphiste ne nécessite pas d’apports financiers importants. J’ai investi mes propres économies pour acquérir du matériel performant, mais je n’avais pas d’autres besoins. J’ai appris ensuite qu’il y avait en effet des aides financières pour créer son entreprise.

 

Quel a été ton plus grand challenge professionnel ?

 

Me faire entendre et ne pas écouter les autres ! Mon entourage pensait que c’était risqué de se mettre à son compte. Finalement, je me suis adaptée face à chaque difficulté. J’ai conscience que pour me démarquer et faire ma place dans un marché concurrentiel, il me faut identifier mes forces et mes faiblesses. Je n’hésite pas à prendre contact avec des professionnel·le·s et d’autres indépendant·e·s pour m’aiguiller. Et chaque rencontre m’apporte quelque chose.

 

Tu as décidé de rejoindre l’antenne de Reims de Femmes des Territoires : qu’est-ce que cela t’apporte ?

 

On peut se sentir vite isolé·e quand on travaille seul·e. Je voulais intégrer un réseau de femmes, car on a cruellement besoin de se retrouver, de se soutenir et de partager. Actuellement, on sent que les femmes ont besoin de s’élever ensemble et de se motiver. Le réseau Femmes des Territoires répond à ce besoin. C’est une association dynamique qui met en relation les entrepreneures avec une vraie volonté d’animation.

Femmes des Territoires propose beaucoup d’événements et de contenus, que ce soit lors des ateliers en présentiel ou en ligne. En tant qu’adhérentes, on a accès à une mine d’informations !
L’association permet également de se sentir entouré·e, d’apprendre, d’avoir du soutien, de partager et de développer son réseau. On y rencontre aussi bien des partenaires que des client·e·s et on y fait de belles rencontres amicales !

 

La Marne est-elle dynamique en termes d’entrepreneuriat ?

 

La Marne est un territoire riche, animé et en pleine expansion où il fait bon vivre et entreprendre. Situé non loin de Paris, Strasbourg, Metz et même du Luxembourg et de la Belgique, ce département est idéal pour développer son réseau. Il y a un fort dynamisme entrepreneurial avec beaucoup d’événements et de soutiens pour les personnes qui se lancent.

 

Qu’aimerais-tu dire aux femmes qui se lancent dans l’entrepreneuriat ?

 

D’oser tout simplement ! De ne pas avoir peur et de ne pas écouter les autres. Si elles ressentent l’envie de se lancer, qu’elles le fassent ! Donnez-vous les moyens de réussir et adaptez votre activité et votre façon de faire à qui vous êtes.

Entourez-vous, battez-vous, enfoncez les portes s’il le faut pour vous faire entendre. Mais ne passez pas à côté à cause de la peur ou des doutes. Certes, ce n’est pas facile tous les jours. Peut-être rencontrerez-vous des difficultés et que votre parcours entrepreneurial ne sera pas linéaire, mais vous aurez essayé et vous pourrez être fière !

 


Contacter et suivre Virginie Laurent


Un portrait rédigé par Marie-Hélène Dos Santos
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres portraits

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

Voir ce portrait
 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

Voir ce portrait
 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

Voir ce portrait
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris