Ile-de-France
Manon Montessuit
Fondatrice de NONAM, Courbevoie

Le parcours n’est pas toujours simple et on ne réussit pas sans avoir échoué.

Portrait complet de Manon Montessuit

  Ile-de-France
Manon Montessuit
Fondatrice de NONAMCourbevoie

Le parcours n’est pas toujours simple et on ne réussit pas sans avoir échoué.

NONAM de Manon Montessuit : la charcuterie artisanale revisitée avec une touche audacieuse et innovante

Comment redéfinir les codes de la charcuterie traditionnelle ? C’est le challenge de Manon Montessuit, charcutière-traiteure, qui a décidé d’allier tradition et innovation pour créer des pâtés-en-croûte haut de gamme.

Vice-Championne de France du pâté-en-croûte en 2022, la fondatrice de NONAM revient sur son parcours entrepreneurial.

À moins de 30 ans, elle vise l’excellence pour offrir une expérience gustative exceptionnelle avec des produits uniques. Elle n’a pas dit son dernier mot !

 

Comment as-tu eu l’idée de te lancer dans la charcuterie artisanale ?

 

J’ai eu la chance d’être élevée avec une éducation alimentaire très riche. L’amour du bon produit frais, le marché du dimanche, les produits de saison uniquement, le potager de mon grand-père… Cette éducation a été le point d’ancrage de ma passion pour la gastronomie et de mon engagement envers des pratiques alimentaires durables.

J’ai eu plusieurs expériences professionnelles dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, puis comme responsable évènementiel et restauration. Au contact des cuisinier·ère·s, un monde s’est ouvert à moi !

La cuisine est devenue une passion et après un CAP Charcutier-Traiteur, j’ai ressenti le besoin de créer ma propre entreprise pour concrétiser ma vision.

 

La voie de l’entrepreneuriat pour développer tes talents s’est donc imposée naturellement ?

 

Oui, tout à fait ! J’ai commencé à tester, à créer des produits et à les vendre autour de moi puis j’ai été en apprentissage. J’ai ensuite choisi de fonder mon propre labo.

Aujourd’hui, je travaille à la commande sans avoir à gérer de stock ni de flux de client·e·s, il n’y a donc pas de perte alimentaire. Je contribue ainsi de manière significative en laissant une empreinte positive dans le secteur alimentaire. J’ai la liberté de mettre en œuvre mes idées et de façonner mon entreprise selon mes propres valeurs.

 

Justement, quelles sont les valeurs essentielles dans ton activité ?

 

L’authenticité, la qualité des produits, le respect de l’environnement et le bien-être animal. Je m’efforce de promouvoir une alimentation saine et responsable à travers chacune de mes créations. Je travaille en direct avec des producteurs, agriculteurs et éleveurs locaux et bios (de Normandie, Touraine, Île-de-France) et je propose des recettes qui respectent la saisonnalité.

 

Quel a été ton plus grand défi professionnel ?

 

Aujourd’hui, mon plus grand défi est d’être une femme dans le milieu de la charcuterie.

Un milieu d’hommes où les femmes sont présentes en tant que « filles de » ou « femmes de ». J’ai beaucoup dérangé les anciennes générations de charcutiers. Ils n’ont pas vu d’un bon œil mon envie de casser les codes et de moderniser la charcuterie artisanale.

 

 

Comment arrives-tu à te faire une place dans ce milieu majoritairement masculin ?

 

En me faisant connaître, en m’entourant des bonnes personnes et en multipliant les partenariats de qualité ! Je finis par m’imposer et me faire une place. J’ai transformé ces difficultés en une force qui me met sur la voie de la réussite. Ces obstacles me poussent à m’engager encore plus pour moderniser et féminiser la charcuterie artisanale !

 

As-tu bénéficié de soutiens au sein de ton territoire lors de la création de NONAM ?

 

Oui, j’ai eu la chance d’être épaulée et encouragée par la ville de Courbevoie qui soutient mon projet depuis le début. J’ai aussi suivi deux programmes gratuits destinés aux entrepreneur·e·s locaux mis en place par Courbevoie Solutions Entreprises.

Des coachs et expert·e·s m’ont accompagnée en marketing, finance, communication, SEO, stratégie, etc. Cela m’a permis de valider la viabilité de mon projet dans un premier temps grâce au programme « Check ton Projet ».

J’ai ensuite été suivie par plusieurs coachs pendant 6 mois lors de la création de l’entreprise avec le programme « Pitch Créa ». Courbevoie est au cœur d’un territoire très dynamique et s’engage en faveur de l’innovation et du développement durable. France Active m’a aussi accompagnée sur le volet financier.

 

 

Tu as remporté le prix « Artisanat » du Concours Créatrices d’Avenir : qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

 

Cette expérience très enrichissante m’a permis de gagner en visibilité, de renforcer la crédibilité de mon entreprise et d’élargir mon réseau professionnel.

Cela m’a également encouragée à poursuivre mes efforts dans la promotion de l’artisanat et du savoir-faire traditionnel en tant que femme. Être une femme dans un milieu d’homme est un défi permanent ! Cela peut donc inspirer d’autres femmes à oser entreprendre. J’ai donc décidé de partager encore plus mon expérience autour de ce sujet et je multiplie les évènements pour promouvoir l’entrepreneuriat des femmes.

Par exemple, j’ai été la maîtresse de cérémonie du concours« Pitchez au Féminin » organisé par Courbevoie et Paris-Ouest à la Défense en mars 2024. Je suis aussi intervenue à la CCI 92 pour soutenir l’entrepreneuriat des femmes auprès de lycéen·ne·s.

 

Pourquoi as-tu rejoint l’antenne de Nanterre de Femmes des Territoires ?

 

Femmes des Territoires m’apporte un soutien précieux. J’ai accès à des opportunités de formation et d’échanges, ainsi qu’à un réseau d’entrepreneures inspirantes. Je suis très heureuse d’être intervenue lors de la conférence à Issy-les-Moulineaux pour « Femmes d’Ici et d’Ailleurs », avec Femmes des Territoires. Ce sont des moments riches en rencontres. La participation aux réseaux aide aussi à casser la solitude de l’entrepreneuriat. Nous partageons toutes les mêmes problématiques finalement !

 

Qu’aimerais-tu dire à celles qui se lancent dans l’entrepreneuriat ?

 

Croyez en vous ! Suivez votre passion et n’ayez jamais peur d’oser ! Face aux difficultés, restez persévérante et entourez-vous de personnes de confiance.

Le parcours n’est pas toujours simple et on ne réussit pas sans avoir échoué. Il faut faire preuve de résilience et ne jamais cesser d’apprendre pour se développer. Ce sont, pour moi, les principales clés lorsque l’on veut se lancer. L’entrepreneuriat est un voyage stimulant et très enrichissant, chaque défi surmonté est une occasion de grandir et de s’épanouir !


Contacter et suivre Manon Montessuit


Un portrait rédigé par Marie Hélène Dos Santos
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres portraits

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

 Grand Est

Hélène Mancinelli

Fondatrice de Als@ce Connect

HATTEN

Osez voir grand et loin !

Voir ce portrait
 Hauts-de-France

Juliette Boyet

Fondatrice de Mes petites baigneuses

Laventie

C’est une belle aventure qui vaut la peine d’être vécue !

Voir ce portrait
 Nouvelle-Aquitaine

Karine Larrue

Gestionnaire de patrimoine Karine Larrue

La Réole

J’ai la fibre pour entreprendre

Voir ce portrait
7
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris