Ile-de-France
Linda Fert
Fondatrice LF Potentiel, Ecouen

Il y a une grande variété d’expertises et de personnes au sein de la communauté Femmes des Territoires, donc c’est toujours un moment assez riche pour moi.

Portrait complet de Linda Fert

  Ile-de-France
Linda Fert
Fondatrice LF PotentielEcouen

Il y a une grande variété d’expertises et de personnes au sein de la communauté Femmes des Territoires, donc c’est toujours un moment assez riche pour moi.

C’est après plusieurs années d’accompagnement des salariés dans le milieu des entreprises que Linda a eu le déclic du travail indépendant. Dans une volonté de revenir à l’essentiel et à ce qui lui plaisait le plus, elle crée LF Potentiel fin 2019, à l’âge de 38 ans. Consultante en bilan de compétences et coach professionnelle, Linda est également intervenante au sein de Femmes des Territoires à Ecouen.

 

« L’accompagnement a toujours fait partie de ma vie professionnelle »

J’ai démarré la vie active en tant qu’assistante sociale. J’ai travaillé dans différentes structures puis en entreprise, où j’ai été confrontée à l’accompagnement des salariés, autant sur la partie privée que professionnelle. J’ai découvert des sujets tels que les risques psycho-sociaux, la souffrance professionnelle, l’évolution des salariés au sein de l’entreprise…

Cet aspect de l’accompagnement m’a beaucoup intéressée. J’ai repris des études pour valider un master en ressources humaines et j’ai travaillé dans le recrutement pendant 4 ans. Tout en restant dans l’évaluation des profils, mon idée était aussi d’accompagner les personnes pour leur permettre de faire correspondre leurs capacités, leurs qualités et les besoins de l’entreprise, pour trouver un métier adapté.

 

« Tout le monde a un talent et un potentiel »

Je me suis rendue compte que j’étais davantage intéressée par le fait d’aider une personne à prendre conscience de son potentiel plutôt que travailler pour une organisation et répondre aux besoins d’une entreprise. J’ai fait une formation à la Haute école de Coaching ainsi qu’une formation de consultante en bilan de compétences.

Ce qui a du sens pour moi, c’est purement l’accompagnement professionnel. Je me suis lancée dans le coaching dans l’idée d’aider l’autre à ne plus subir sa situation, à comprendre les différents freins qu’il peut rencontrer et également de lui donner des outils concrets pour se dépasser. A mon sens, tout le monde a un talent, un potentiel. Le tout est d’en prendre conscience pour pouvoir le mettre au service de son projet professionnel.

 

« Les ateliers Femmes des Territoires permettent un partage de ressources et d’idées »

Après la création d’une coordination à Ecouen, j’ai assisté à un atelier puis je me suis lancée en tant qu’intervenante. C’est humainement très enrichissant, je vois ça comme un espace de partage et d’échange. Je ne suis pas dans une relation de transmission de savoir : je considère qu’on a tous des connaissances et des compétences intéressantes pour les autres. Cet esprit de mutualisation est vraiment intéressant, tout se fait dans la bienveillance et dans l’écoute des difficultés que l’autre peut rencontrer. Les ateliers permettent aussi de prendre conscience qu’on peut toutes se poser les mêmes questions, rencontrer les mêmes difficultés… Il y a un partage de ressources et d’idées qui peut permettre de considérer une situation autrement, de trouver de nouvelles manières de voir les choses et de trouver des solutions. Il y a une grande variété d’expertises et de personnes au sein de la communauté Femmes des Territoires, donc c’est toujours un moment assez riche pour moi.

 

« Ces ateliers me permettent de me faire connaître de manière informelle et concrète »

 Au-delà du fait que les ateliers permettent d’améliorer ma pratique avec un collectif, j’en ressors toujours avec de l’énergie pour la suite. En autoentreprise, on est parfois assez seule dans notre métier… donc les ateliers permettent de se remotiver, c’est toujours un moment agréable. Ça crée aussi des opportunités de se faire connaître simplement, de manière informelle. Quand on contacte un coach professionnel, on est un peu dans l’expectative de qui on va rencontrer. Là, ça permet de donner une idée concrète de qui je suis, et c’est très important : il faut se sentir à l’aise avec un coach, c’est une relation assez unique et souvent une question de feeling !

 

Afin d’enrichir l’accompagnement qu’elle propose à ses clients, Linda est en cours de formation pour devenir sophrologue. L’objectif est d’accompagner les personnes pour qu’elles soient en accord aussi bien avec leur mental qu’avec leur corps.


Contacter et suivre Linda Fert


Un portrait rédigé par Anne Brivet
Photo-Femmes-Des-Territoires-
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris

Découvrir d'autres témoignages

 Guyane

Réjeanne ASSELAS

Fondatrice de Sésame Consulting

Cayenne

La création d’entreprise est un ascenseur émotionnel

 Ile-de-France

Rachelle Sorin

Directrice Générale Banque Nationale du Canada

Paris

Ce qui me passionne aujourd’hui, c’est de pouvoir aider les femmes à entreprendre, les aider à comprendre les questions financières, en connaître les codes

 Nouvelle-Aquitaine

Noémie Lacour

Conseillère en stratégie de communication 1 jour 1 pas

Bordeaux

Je remarque que chaque coordination regroupe des personnes différentes et a sa propre dynamique, ce que j’apprécie.

 Guyane

Réjeanne ASSELAS

Fondatrice de Sésame Consulting

Cayenne

La création d’entreprise est un ascenseur émotionnel

Voir ce témoignage
 Ile-de-France

Rachelle Sorin

Directrice Générale Banque Nationale du Canada

Paris

Ce qui me passionne aujourd’hui, c’est de pouvoir aider les femmes à entreprendre, les aider à comprendre les questions financières, en connaître les codes

Voir ce témoignage
 Nouvelle-Aquitaine

Noémie Lacour

Conseillère en stratégie de communication 1 jour 1 pas

Bordeaux

Je remarque que chaque coordination regroupe des personnes différentes et a sa propre dynamique, ce que j’apprécie.

Voir ce témoignage
Photo-Femmes-Des-Territoires-
Révélez l’entrepreneure qui est en vous !
Je m'inscris